Photo : undrey – Adobe Stock

Carence en vitamine B12 : quand les nerfs souffrent …

Le printemps s’installe enfin et réveille les esprits ! Toutefois, si vous vous sentez toujours fatigué et sans énergie, il se peut que ce ne soit pas le long hiver qui en soit la cause, mais une carence en vitamine B12.

Si cette vitamine importante fait défaut, les nerfs en souffrent. Il en résulte de la fatigue, de l’anémie, de la lassitude et des troubles nerveux. Si les symptômes d’un déficit en vitamine B12 sont variés, les causes le sont tout autant.

Les végétariens et les végétaliens ne sont pas les seuls à souffrir souvent d’une carence en vitamine B12. Les personnes atteintes de gastrite, de démence, d’obésité ou, malheureusement, celles qui consomment régulièrement de l’alcool peuvent également être concernées. Notre liste de contrôle ci-dessous vous permet de savoir si vous faites partie des personnes à risque.

D’où le corps tire-t-il la vitamine B12 ?

En règle générale, nous absorbons la vitamine B12 par le biais de l’alimentation, principalement par la viande. En revanche, les produits à base d’œufs, de lait et de poisson de mer ne contiennent que de faibles quantités de vitamine B12. Comme le corps ne peut pas combler lui-même une carence en vitamine, les végétariens et les végétaliens, par exemple, doivent la prendre séparément, soit par injection, soit sous forme de médicament.

Quels sont les taux normaux de vitamine B12 ?

Pour savoir si l’on souffre d’une carence en vitamine B12, il est important de faire tester son taux de B12.

– Si le taux est inférieur à <280pg/mL, il s’agit d’une carence évidente qui doit être traitée.

– La valeur se situe dans la norme, entre 280 et 950 pg/mL.

Prendre la carence en B12 au sérieux et la combler !

Les symptômes de carence résultant d’un déficit en vitamine B12 semblent inoffensifs et faciles à corriger. Toutefois, si le corps en souffre pendant une longue période, les conséquences peuvent être graves.

Une compensation doit généralement être effectuée par des injections intramusculaires à une semaine d’intervalle. Lorsque le taux de vitamine B12 est à nouveau dans la norme, il suffit généralement de prendre une préparation de vitamine B12 sous forme de comprimés pour la maintenir.

Suivre
Posts récents

Abonnez-vous maintenant à la newsletter !

Vous voulez être toujours au courant de l’actualité ? Alors abonnez-vous à la newsletter de Policlínica Glorieta et soyez parmi les premiers à être informés des offres de prévoyance et des actualités !

Liste de contrôle : Faites-vous partie des groupes de personnes vulnérables ?

Les végétariens et les végétaliens peuvent difficilement maintenir un niveau sain de vitamine B12, car ils ne consomment pas assez d’aliments dans lesquels cette vitamine est présente. Des études ont ainsi montré que la plupart du temps, les produits laitiers, les œufs ou le poisson contiennent également moins de B12. De plus, l’absorption efficace de la vitamine B12 par l’intestin grêle est très variable.

Les personnes souffrant d’allergies ou d’intolérances alimentaires ne se nourrissent souvent pas de manière optimale. De plus, les maladies causales, telles que la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse, avec leurs inflammations, font que l’intestin grêle absorbe encore moins de vitamine B12.

Une gastrite chronique empêche la vitamine B12 de se lier au facteur intrinsèque (produit dans la muqueuse gastrique). Le transport ultérieur en vue de l’absorption dans l’intestin grêle est perturbé ou empêché.

Mais les médicaments peuvent également s’avérer contre-productifs lorsqu’il s’agit d’optimiser l’absorption de la vitamine B12. Les bloqueurs d’acide comme le pantoprazole ou les antidiabétiques peuvent empêcher l’absorption de la vitamine B12 en réduisant la production d’acide.

Intéressé(e) ? Inscrivez-vous dès maintenant au test en appelant le 965 27 88 00

Policlinica Glorieta